27 août 2005

Juliette

Avec un petit mois de retard, bonne fête à toutes les Juliette, la mienne et les autres...

Sonnet

Juliette Bichette

Tout doux si doux froufrou velours détours, contours,

Par dunes, par sillons bouts de doigts promenade,

Serpents s’insinuant, souplesse de glissades

Sur le sable émouvant des bords de mer d’amour…

Dessous la peau de cœur plus que lointain tambour,

Presque silence, âme musique, éther aubade,

Bouts de doigts pianos en légères touchades,

Concert enchantement des anges troubadours…

Corps dans corps, vie en feu, l’inaudible s’écoute,

L’obscur qui nous confond prend d’éclatantes routes,

Les notes nous jouant sont autant de couleurs…

Nous allons outre tout, Juliette bichette,

Le chant du plaisir monte au-delà des splendeurs,

Prélude d’un moment à l’éternelle fête !

Posté par Zailm Numinos à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Juliette

Nouveau commentaire